Description

Ces fiches sont à l’initiative de La Délégation ministérielle à l’accessibilité. Elles ont pour vocation de contribuer à mieux faire connaître le handicap et à améliorer les relations humaines dans la Cité.

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a défini le handicap comme suit
dans son article 114 : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute
limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son
environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou
définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou
psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. ».

A travers son enquête « Handicaps, incapacités, dépendance » (HID) de 2002,
l’Insee révèle que plus d’un Français sur quatre est atteint d’une incapacité,
d’une limitation d’activité ou d’un handicap (26,4% des français soit 11 840 208
individus). L’enquête nous montre que la population qui souffre d’un handicap est
extrêmement diverse et variée.

On distingue, aujourd’hui, 5 grandes familles de handicap :
– Le handicap auditif
– Le handicap mental
– Le handicap moteur
– Le handicap psychique
– Le handicap visuel

De nos jours, la plupart des gens ont une vision restrictive s’apparentant presque à un
cliché du handicap, en imaginant automatiquement une personne en fauteuil roulant,
avec des malformations physiques, ou une canne blanche à la main.
Il ne faut cependant pas oublier qu’un handicap n’est pas toujours visible ! 80% à 85%
des personnes handicapées sont atteintes d’un handicap invisible. Une large majorité
pas toujours reconnue et pourtant non négligeable.

Cette méconnaissance du handicap et des personnes handicapées engendre des
difficultés relationnelles, voire du rejet. Il est donc essentiel de donner de la
visibilité aux personnes handicapées dans l’espace public mais aussi dans le milieu
professionnel. La citoyenneté des personnes handicapées n’en sera que mieux
confortée.

Print Friendly, PDF & Email